25 juillet 2024

TSHOPO KWETU

L'autre face de la Tshopo

UNIKIS : Ces expressions idiomatiques qu’il faut savoir quand vous êtes étudiant.

Lecture
Getting your Trinity Audio player ready...

Ce n’est pas seulement à l’Université de Kisangani, partout ailleurs, les étudiants ont des expressions codées qui expriment ” la corruption” ou tout autre antivaleur.

Je suis étudiant à l’UNIKIS, je partage avec vous quelques idiomes ou argots qui facilitent cette pratique cette nocivité qui n’est plus à prouver dans le monde universitaire.

KOTIYA LIBANGA NA PAPIER (Mettre les cailloux sur le papier) Employé lorsque l’étudiant a échoué à une interrogation ou à un examen. Ce dernier va corrompre ou mieux, répond à l’appel lancé par le professeur à ceux qui auraient mal travaillé.

NZOKU AZO LEKA, YEBELA ! (l’éléphant passe, prêtez attention) ça veut dire qu’il y a une liste qui passe, cherche à y souscrire tant qu’il est encore temps.

TANGO YANGOYO (Il est temps) : il arrive que les étudiants travaillent très mal. Connaissant très bien chaque enseignant, ils s’alertent les uns les autres soit pour la méritocratie soit pour les pratiques illégales.

ASSISTANT YA BIEN : parlant d’un assistant qui, non seulement, est coopératif avec les étudiants, dans beaucoup de choses, notamment : faciliter la corruption, se faire payer pour travailler les TFC et Mémoires… mais aussi, manque de charisme et de retenu devant les étudiantes.

KICHOKO CHINI : cette expression concerne particulièrement les étudiantes. C’est conditionner la réussite par une relation louche avec un enseignant.

BOSAMBELAKA TE ( vous ne priez pas ). Il existe des étudiants qui, malgré tout, fournissent des efforts considérables pour réussir. Bosambelaka te intervient quand l’enseignant veut le détourner de cette détermination afin qu’il passe par la concussion.

ZALAKA NA VISION ( voir de loin ) souvent employé lorsqu’on sait que l’enseignant ne vas pas considérer les travaux reconnus par l’Université : les TP, les TD, les interrogations et l’examen. Chez lui, un billet vert suffit pour faire le maximum.

Il existe un tas d’idiomes utilisés à l’Unikis que nous n’avons pas pu mentionner. Mais attention, cet établissement a aussi des Professeurs et des étudiants très sérieux, responsables et militant contre ces antivaleurs. Si vous y venez pour la facilité, tout peut changer pour vous. Attention ! Les incorruptibles existent.

Bila Daniel

A propos de l'auteur

Partagez