25 juillet 2024

TSHOPO KWETU

L'autre face de la Tshopo

Unikis : des étudiants accordent une seconde vie aux déchets plastiques

Lecture
Getting your Trinity Audio player ready...

 

L’image de l’Université de Kisangani vendue par des étudiants impressionne moins le monde extérieur. Avec plus de huit mille étudiants chaque année, l’on peut se questionner avec raison: que font tous ces étudiants ?

Toutefois, il existe des exceptions mais moins connues. Si rares qu’elles sont, découvrez-en une, dans ce billet.

Ils sont en majorité étudiants à la Faculté de Gestion des Ressources Naturelles Renouvelables. La biodiversité est leur champ de bataille. Ces étudiants circulent souvent dans les rues de Kisangani pour collectionner les déchets plastiques. À le voir, l’on penserais à la folie, mais attention, l’apparence demeure trompeuse.

Ensuite, ils les recyclent, les rendent utiles à la société. Pour en fin produire des pavés des différentes tailles et couleurs. La composition de ces derniers est dominé par les plastiques, le colorant et d’autres matières. Si développer que là, ils serviront même à la construction des maisonnettes.

Contrairement au pavé en ciment, ce dernier présentent deux efficacités énormes. Ils coûtent moins chers et durent plus que le pavé en ciment, a expliqué Yule Shungu Edgard, étudiant en aménagement des échos systèmes. Depuis la première expérience, lui et son équipe travaille intensément. La motivation revient à sortir une qualité qui résiste à l’incendie. Cependant, les produits disponibles ne laisse pas le feu se développer avec vitesse.

Leur unité de production se situe dans le quartier des musiciens, commune Makiso. Ils se réunissent au sein d’une structure appelée Agissons Efficacement pour l’Environnement. Fonctionnant sans soutien de qui que ce soit, retenons tous qu’ils permettent aux autorités la gestion efficace des déchets plastiques.

Gaston MUKENDI

A propos de l'auteur

Partagez