25 juillet 2024

TSHOPO KWETU

L'autre face de la Tshopo

Unikis/Echo de la Médecine :  morbidité, mortalité et souffrance de source environnementale

Lecture
Getting your Trinity Audio player ready...

 

La grande majorité des maladies en lien avec l’insalubrité de l’environnement sont les maladies cardio-vasculaires, les cancers et les pathologies respiratoires. Elles touchent majoritairement les pays en voie de développement comme la République Démocratique du Congo. L’Asie du Sud-Est et la région Pacifique Occidentale endossent à eux seuls 58% des décès.

Chaque année, le 7 avril, des centaines d’organisations célèbrent la Journée Mondiale de la Santé. Des manifestations de sensibilisation sont organisées, visant à mieux informer l’opinion publique à propos de la morbidité, la mortalité et la souffrance de source environnementale.

Ce numéro attirera l’attention de la communauté internationale en général et de la ville de Kisangani en République Démocratique du Congo en particulier sur les mesures à prendre d’urgence pour préserver la santé des êtres humains et de la planète et pour susciter un mouvement visant à bâtir des sociétés axées sur le bien-être.

Pour ce faire, nous avons collecté et présenté les commentaires visant à fournir les éléments de solution aux préoccupations suivantes imposées par le changement climatique : Sommes-nous capables de repenser un monde où chacun a accès à un air pur, à l’eau et à la nourriture ? Un monde dans lequel les économies privilégient la santé et le bien-être? Où les villes sont vivables et où les populations ont la maîtrise de leur santé et de celle de la planète ?

La santé de l’environnement désigne les relations entre des variables environnementales, des facteurs concernant la qualité de l’alimentation, de l’exposition à des produits dangereux et la santé. Elle concerne également la politique et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux de l’environnement intérieur (qualité de l’air) et de travail (ceux susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures.) Non négligeable, l’environnement qui nous entoure a des impacts réels sur notre santé.

Le changement climatique par exemple peut provoquer la perturbation des écosystèmes, acidification des océans, suppression d’espèces etc. Le réchauffement climatique perturbe le monde du vivant. L’altération de l’eau, du sol et de l’air, l’utilisation de composants chimiques dangereux et l’augmentation des températures ou de l’exposition aux rayons ultraviolets.

Les dangers causés par les déchets plastiques sont une menace pour les êtres vivants aquatiques, terrestres et surtout la nature. Ils regroupent les polluants en plastique et les produits qui peuplent actuellement l’environnement. Plus de quatre cent mille tonnes de déchets plastiques sont accumulés dans les océans et ce chiffre sera doublé d’ici l’an deux milles quarante. Les conséquences néfastes de ces derniers sont inimaginables : risques écosystémiques de débris plastiques liés à la mobilité d’espèces invasives et nuisibles.

Les pollutions atmosphérique et intérieure favorisent la survenue des problèmes de santé. Elles sont à l’origine de nombreuses pathologies respiratoires, otorhinolaryngologiques, allergiques, et de leur aggravation. Elle aurait également un impact sur la fertilité et le développement du fœtus. Durant les épisodes de pollution atmosphérique aiguë et quelques jours qui suivent, on constate: une augmentation des taux l’hospitalisation, de mortalité, de crises cardiaques et de troubles pulmonaires, cardiaques ou respiratoires (maladie pulmonaire, crise d’asthme), l’apparition d’irritations oculaires et d’inflammation des muqueuses des voies respiratoires et des bronches.

Toute personne victime d’une pollution ou autre atteinte issue de l’environnement sera prise en charge suivant le protocole nous proposé par l’Organisation Mondiale de la santé. La vigilance toxicologique nous est indispensable à la connaissance et à l’amélioration des connaissances des effets toxiques des substances et mélanges sur l’homme, pour une meilleure prise en charge médicale des personnes intoxiquées. Les observations d’exposition et d’intoxication accidentelles ou volontaires, leur analyse en termes de circonstances d’exposition, d’imputabilité et de gravité, permettent une meilleure prévention et une meilleure prise en charge thérapeutique.

La surveillance des effets toxiques pour l’homme, aigus ou chroniques, d’un mélange ou d’une substance, naturelle ou de synthèse, disponible sur le marché ou présent dans l’environnement. Cela permettra la mise en œuvre d’actions d’alerte, de prévention, de formation et d’information.

Les pistes de solutions pour protéger notre environnement et jouir d’une santé , ce qu’on appelle couramment écogestes qui sont des petits réflexes du quotidien que chacun devrait avoir pour protéger l’environnement ; utiliser son vélo pour certains petits déplacements à la place des engins fumants ; utiliser des moteurs de recherche écologiques (Ecosia, Lilo, Écogine.) ; Sensibiliser massivement les jeunes sur le danger que présente une mauvaise gestion des produits qui polluent directement ou indirectement l’environnement.

Rédacteurs  :

Ruben Ruffin MAONEO Yuma D3/Unikis, Rédacteur en Chef;

Christelle Ngoy Ntundu D3/Unikis, Rédactrice adjointe et

Fred Mombula D4/Unikis, Coordonnateur Administratif

Avec les interventions de :

BANANOA APUMA Leonard L1 EGRA/ UNIKIS,

YULA SHUNGU Edgar/ L3 LMD- FGRNR-UNIKIS,

ERIC YAUFA BATUTUASI Doc3/ UNIKIS,

KALAKI KOPOSI Sedar Doc3/UNIKIS et

Lajoie AMAZONE Ingénieur Agronome

 

A propos de l'auteur

Partagez