25 juillet 2024

TSHOPO KWETU

L'autre face de la Tshopo

Mon mari se comporte comme un célibataire malgré notre mariage

Lecture
Getting your Trinity Audio player ready...

C’est beau d’être en couple. Le joli visage de son amour, au petit soir, après une journée surchargée, déstresse. Il perce l’âme, redonne la joie de vivre, malgré tout. Le sourire de son amour crée une nouvelle humeur et contamine le prochain matin. C’est le rêve des jeunes, filles et garçons. Et surtout quand c’est Novelas TV qui l’explique. 

Ainsi, quand l’on embrasse le mariage, parfois l’on ignore ce que cache des sourires des mariés. Même si le mot mariage rime avec le mot “age”, en tout cas, ce n’est pas l’âge qui fait de quelqu’un bon conjoint. Attention !

Marié mais toujours célibataire 

Deborah et Ben sont mariés depuis deux ans. Chez son mari, Ben, Deborah vit des imprévus, parfois le contraire de ses soupires. Ces douces disputes d’amour deviennent une illusion. Elle a avoué, un jour, à la grande surprise de tous, que son mari demeure encore célibataire alors que, eux deux, se lèvent chaque jour sur le même lit. En outre, Deborah se sent psychologiquement seule.

Son mari, a-t-elle constaté, devient de plus en plus individualiste, même dans des circonstances qui vivifient l’amour. Elle suppose profonds et expressifs certains gestes de son amant qui, au début de leur vie conjugale, continue à se nourrir des repas des restaurants. Pourtant, la cuisine ne sèche pas ; le stock non plus. De fois, Ben snobe sa nourriture et déclare qu’il n’a plus envie de manger.

Il lui arrive de laver les habits de son mari et rencontrer des restes de chocolat dans des poches. Pour la première fois, elle a zappé l’histoire. Quelques jours après, elle retrouve encore des cakes consommés, lorsqu’elle arrangeait le sac. De là, des petites questions naissent. Ce qui est pire encore, c’est que Deborah lui a un jour demandé à son époux de partager le jus qu’il a amené, en revenant à la maison, mais le monsieur a refusé.

S’agit-il de l’égoïsme ? Deborah a-t-elle été pressée, malgré ses 27 ans ? Mais son Ben a déjà 32 ans. On a palabré deux fois, trois fois, c’est en ce moment qu’elle va comprendre que son mariage a été conclu aussi parce que son mari avait sur lui la pression de sa famille.

Gaston MUKENDI

A propos de l'auteur

Partagez