25 juillet 2024

TSHOPO KWETU

L'autre face de la Tshopo

Unikis : à la Faculté des Sciences, les étudiants se préparent pour le PreCop 27

Lecture
Getting your Trinity Audio player ready...

 

Zéro plastique à Kisangani, c’est un programme mis en place par l’Association environnementale pour la conservation de la nature et du développement «AECND». Déjà sur les lignes de bataille, ils viennent de réaliser leur première activité, ce vendredi 5 août, à la Faculté des Sciences où ils sont étudiants.

À l’approche de la grande pause, à 12h, Jonas Bosunga, coordinateur de cette association, et toute son équipe se dirigent vers l’entrée de la Faculté. L’objectif est de ramener les autres étudiants à se joindre à eux pour assainir la cour.

À gauche, à droite, des sachets d’eau, des papiers, plusieurs déchets sont visibles dans la cour. Si certains s’y sentent à l’aise, cette association, elle, inscrit ses initiatives dans un remodelage de gestion des déchets, avec comme cibles les institutions d’éducation.

” Nous allons mettre beaucoup d’accents sur les écoles primaires, car ce sont en majorité les enfants qui s’y trouvent et sont encore naïfs. Ils sont la Relève de demain c’est pourquoi, on doit leur inculqué ces notions. Celà va être accompagné par plusieurs programmes dont les activités liés au reboisement,…Avec la continuité de programme pas une école sans arbre” explique Jonas Bosunga.

 

En pleine action, ils échangent autour de la réunion du PreCop 27 prévu à Yangambi. Environnementalistes de formation, ils se préparent, même sans certitude, à accueillir des scientifiques qui pourront passer visiter leur Faculté.

 ” L’objectif est aussi d’assainir les différents endroits qui seront visités ou pas, par les différents scientifiques du monde lors du PreCop 27. Nous sommes environnementalistes de formation et nous voulons être prêts” se disent entre eux.

L’Association Environnementale pour la Conservation de la Nature et du Développement «AECND» voit le salut dans ses activités. Pour cette première action de 2022, y compris celles de 2021, ses membres visent :

– un milieu propre et vivable ;
– la prise de conscience de la population surtout les jeunes face aux problèmes liés à l’assainissement et de gestion des déchets;
– la réduction de la pollution de l’air et de l’eau et aussi
– combattre les inondations qui sont fréquentes, ces derniers jours à Kisangani, après la pluie.

 

Notons que ces jeunes environnementalistes comptent ne pas abandonner leur lutte. Les stratégies sont déjà arrêtées. Après la Faculté des Sciences, leur programme prévoit le recyclage des déchets sur le campus central. Aussi, un programme de reboisement sur un hectare avec les spécificités des espèces forestières( Eurytrophelium Sualens) l’arbre qui produit les chenilles.

Gaston MUKENDI

A propos de l'auteur

Partagez