25 juillet 2024

TSHOPO KWETU

L'autre face de la Tshopo

Kisangani : La Fondation Tomisunga au chevet des veuves du quartier Matete.

Lecture
Getting your Trinity Audio player ready...

Des Mamans Veuves habitants la Commune Mangobo, quartiers Matete, sont quasiment abandonnées à leur triste sort. Leur état périlleux s’aggrave, beaucoup plus avec la flambée des prix sur les marchés. En plus de ceci, elles sont localisées dans l’un des coins le plus éloignés de la ville, plus de 6 kilomètres de la poste.

Rares sont ceux qui s’intéressent à elles, l’on peut sensiblement le sentir. Dans ce faible reste, l’on peux citer la Fondation Tomisunga que dirige de main de maitre Monsieur Didier Balea. Cette ONG a été, ce jeudi 7 avril, dans le quartier précité, histoire etait pour elle de s’imprégner des conditions de vie des mamans veuves qui s’y trouvent.

Les faibles au centre de Tomisunga

La Fondation Tomisunga existe à Kisangani depuis 2020. Selon Sedar Kalaki Koposi qui a conduit cette délégation, la vision de cette fondation met au centre de ses activités les personnes vulnérables. C’est d’ailleurs ce qui a motivé ”Tomisunga” a porté son choix sur les veuves du quartier Matete.

”Lorsqu’une personne est déclarée veuve sa situation change…Nous sommes venus les écouter pour voir comment revenir aider tant soit peu.” a laissé entendre Monsieur Kopoki.

Comme tout fils qui se souvient de son parent, ces jeunes ont offert, à leurs cibles, des kilos du sucre, des kilos du sel, du café et une somme pouvant les permettre d’acheter la braise. Plaisir pour ses démunies qui n’ont que Dieu pour survivre.

Cri d’alarme

Sans même qu’elles le disent, l’on reconnaît qu’elles ont besoin d’un secours permanent. Elles sont 218 femmes avec 48 orphelins.

aidez-nous rien qu’avec un petit capital. Nous voulons faire le petit commerce, même devant nos parcelles. Donnez-nous des houes et des machettes, nous voulons entretenir des lopins.” appelent-elles.

La fondation Tomisunga a joué sa partition. Plaise aux personnes et structures éprises de bonne volonté, d’emboîter le pas. ” On a pas deux coeurs. on en a qu’un. soit on l’a soit on ne l’a pas “. dit-on !

Gaston MUKENDI

A propos de l'auteur

Partagez